Découvrez qui nous sommes

Une SCIC

Nos valeurs

Défiscalisation

Agrément d'Etat

Vichy, ville d'accueil

Un Atelier...  Et bien plus encore...

L'Atelier d'Art de Vichy est  en collaboration avec l’association Boz'Art en Baz'Art. Nous sommes un point de jonction entre les pratiques professionnelles et les pratiques amateurs.

Nous avons créé cette Société Coopérative d’Intérêt Collectif pour les communautés d’artistes de notre territoire, pour les usagers, pour l'ensemble de la population. L'Atelier d'Art de Vichy, est un bien commun. Nous tentons de faire de notre espace un équipement culturel dédié aux publics, autant qu’un espace consacré à la structuration professionnelle de la filière des arts visuels, en appui sur les valeurs de l’économie sociale et solidaire. En parallèle du  développement  paysager des berges du Sichon, L'Atelier d'Art de Vichy, en lien avec l'ensemble de ses partenaires et associés,  investit durablement la relation au territoire qu’il habite. Il a pour but, en appui sur ses habitants, ses usagers, de favoriser l’entrée de l’art et de la culture dans le quotidien de chacun ou «l’art non séparé de l’expérience».

Nos portes sont ouvertes!

Passez quand vous voulez !

AAV: Société Coopérative d'Intérêt Collectif

En droit français, une société coopérative d’intérêt collectif (Scic) est une coopérative de production régie par le titre II ter de la loi 47-1775. Son sociétariat doit être obligatoirement multiple. L'Atelier d'Art de Vichy est une société par actions simplifiée (SAS)  qui associe obligatoirement autour d'un projet des acteurs salariés, des acteurs bénéficiaires (clients, usagers, riverains, fournisseurs…) et des contributeurs (associations, collectivités, sociétés, bénévoles, etc.) pour proposer des services d'intérêt collectif au profit d'un territoire.

Une Scic est une société coopérative de forme commerciale à gestion désintéressée. Sa fiscalité est identique à celle d'une entreprise classique.

Contrôle et fiscalité

La Scic doit tous les cinq ans faire examiner sa gestion coopérative (révision coopérative). Par ailleurs, le rapport annuel de gestion doit obligatoirement comporter un volet sur l'évolution du projet coopératif.

Les Scic relèvent de la fiscalité de droit commun. Seule exception : la part des excédents mise en réserves impartageables (au minimum 57,5 % du résultat) est déductible de l'assiette de l'impôt sur les sociétés.

Propriétés uniques

  • Une Scic est d'abord au service d'un projet rassemblant plusieurs parties prenantes (dont les salariés, qui ne sont qu'une partie des associé). C'est une différence majeure avec une Scop .

  • C'est probablement l'unique statut en France capable d'intégrer aussi facilement des collectivités publiques.
     

Les Scic ont été créées par la loi 2001-624 du 17 juillet 2001.

 

Nos valeurs

Observer, contempler et accéder au beau:

- par la compréhension du “subtil”

- pour un épanouissement personnel

- en toute fraternité

"Le rôle social du peintre ? Montrer la

beauté du monde pour inciter les hommes à le protéger et éviter qu’il ne se défasse. " Martial Raysse

Mettre l'Art à la portée du plus grand nombre : Accessibilité au Beau.

 

Le but de l’Atelier d'Art de Vichy est la recherche de la diversité culturelle mise en valeur par les arts. L’image n’ayant pas besoin de mots pour toucher le spectateur, les artistes sont des passeurs de rêves. Ils sont des traits d’union entre les différences (cultures, niveaux sociaux, âges). Ils deviennent prétextes à échanges, à communications (avec des mots ou avec des gestes, des sourires… si les langues sont différentes). Ils sont des détonateurs qui poussent le public, l'usager à une participation active, contemplative, culturelle, personnelle.  

 

Nos valeurs suite...

Convivialité, Créativité, Curiosité, Respect, Tolérance, Fraternité, Empathie.


" Si toute vie va inévitablement vers sa fin, nous devons durant la nôtre, la colorier avec nos couleurs d'amour et d'espoir. "Marc Chagall.

Diffuser l'art pour comprendre le subtile

 

« La culture est de l’ordre de l’intime, de la vie intérieure, de la méditation, voire de la contemplation, et fournit les moyens intellectuels et spirituels de découvrir sa propre identité et de la confronter à celle de l’autre. Elle est un puissant facteur d’identification à soi et de découverte de l’altérité. Elle est aussi ce qui permet, à travers la fréquentation des œuvres d’art et des créations de l’esprit, d’éprouver une émotion esthétique […].

Nos valeurs suite...

 L’œuvre d'Art, Bien culturel ?

« Une œuvre est unique, non reproductible et s’inscrit dans la durée. Un bien culturel est reproductible à l’infini et destiné à être consommé dans l’instant, puis jeté et remplacé par un autre qui aura, entre temps, été lancé sur le marché. C’est pourquoi un objet de design, si beau soit-il, est d’une essence radicalement autre qu’une sculpture ou une peinture d’un grand maître : c’est précisément un objet, non une œuvre. L’œuvre ouvre l’accès, non seulement au beau, mais au sublime ; dans le meilleur des cas, le bien culturel relève du beau ».

Patrick Brunel : Maître de conférences en littérature française à l’Institut catholique de Paris.

Partage, Transmission, Intelligence, Variété, Diffusion

 

Le beau au service de l'épanouissement personnel :

 

L’œuvre par son unicité et le talent de son créateur appel au sublime, à une émotion forte et universelle qui confronte le spectateur à son essence. Pas de mot, un choc émotionnel et intellectuel qui ravit l’esprit et appel au partage. Ainsi s’éloigne le « spectre de l’intimidation sociale » qui fait barrière aux personnes ayant peu de culture artistique, peu d’instruction et qui seraient vite submergées par un flot de concepts inabordables. L’œuvre et la relation avec les artistes deviennent source d’enseignements, de bien-être.

Nos valeurs suite...

Bienveillance, Beau, Bonheur, Excellence.

 

L’œil, comme l’esprit s’éduquent. Il faut parfois peu de mots pour trouver l’essentiel.

 

“Trois opérations : Voir, opération de l'œil. Observer, opération de l'esprit. Contempler, opération de l'âme. Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l'art.”  Emile Bernard

...

 

Le mécénat est un dispositif permettant à une entreprise de verser un don à un organisme, sous forme d'aide financière ou matérielle, pour soutenir une œuvre d'intérêt général ou de se porter acquéreur d'un bien culturel déclaré trésor national. En contrepartie, elle peut bénéficier d'une réduction fiscale.

Le don peut prendre la forme d'un versement numéraire, en nature ou en compétence, généralement sans contrepartie pour le donateur.

Le don manuel est défini comme un don en nature ou en espèces, quel qu'en soit le montant, qui ne nécessite pas un acte notarié soumis à enregistrement.

Il peut être effectué à destination d'un organisme pour soutenir une œuvre d'intérêt général, qu'il soit public ou privé à gestion désintéressée ou une société dont le capital est entièrement détenu par des personnes morales de droit public (État, établissements publics nationaux, collectivités locales).

Taux de réduction

Si le bénéficiaire est éligible au mécénat déductible (Nous avons un agrément ESUS et entrons dans ce cadre!), le don ou l'achat ouvre droit à un avantage fiscal pour les donateurs (entreprises et particuliers).

La réduction d'impôt (- 60% du montant du don) vient en soustraction du montant d'impôt sur les sociétés ou d'impôt sur le revenu dû par l'entreprise donatrice lors de l'année des versements.

Montant du don

Les entreprises qui effectuent, au cours d'un exercice ouvert à partir du 1er janvier 2019, plus de 10 000 € de versements et de dons doivent déclarer sur support électronique suivant des modalités fixées par décret et dans le même délai que celui prévu pour la déclaration de résultats :

  • le montant et la date de ces versements et dons ;

  • l'identité des bénéficiaires ;

  • le cas échéant, la valeur des biens ou services reçus en contrepartie.

Répondez aux questions successives et les réponses s’afficheront automatiquement

Choisir votre cas

Texte de référence

  • Code général des impôts : article 200 

    Réduction d'impôt accordée au titre des dons faits par les particuliers

  • Code général des impôts : articles 238 bis 

    Réduction d'impôts pour le mécénat

  • Code général des impôts, annexe 2 : articles 171 BA à 171 BH 

    Conditions des réductions d'impôts pour l'achat de biens culturels

  • Loi n°2003-709 du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations 

     

  • Bofip-Impôts n°BOI-BIC-RICI-20-30 sur la réduction d'impôt pour le mécénat 

     

  • Bofip-Impôts n°BOI-SJ-AGR-50-30 - versements en faveur de l'acquisition d'un trésor national 

En clair sur la feuille d’impôts

  • Chaque année, au moment de votre déclaration annuelle de revenu, vous devez indiquer dans la case 7 UF de la déclaration n°2042 RICI le montant des versements que vous leur avez effectués. Les dons que vous avez réalisés en 2019 devront être déclarés avec vos revenus au printemps 2020.

 

Lire plus

 

Comprendre la loi Aillagon sur le mécénat

  • Lorsque l’on parle de mécénat, parler de la loi Aillagon est inévitable. Votée le 1er août 2003, elle réglemente le mécénat pour les associations et fondations. Elle prévoit une réglementation du mécénat d’entreprise mais aussi du mécénat de particuliers, chacun ayant ses avantages et contreparties. Nous allons ici aborder cette loi, qui favorise le développement d’une nouvelle source de financement pour votre structure.

  • En 2003, la loi Aillagon a quasiment doublé les avantages fiscaux offerts aux entreprises. Elle consacre le mécénat comme une pratique accessible à tous les chefs d’entreprise, dirigeants associatifs, quel que soit leur chiffre d’affaires et le montant de leur don. Dans l’optique d’étendre la pratique du mécénat au-delà des entreprises, la loi prévoit aussi un mécénat de particuliers qui peuvent faire un don dans leur cadre privé.

  • À qui s’adresse cette loi ?

  • Nous avons déjà précisé que le mécénat peut être pratiqué par les entreprises comme par les particuliers. Les dons, en revanche, ne peuvent être reçus que par des structures reconnues d’intérêt général. Seuls les organismes qui bénéficient des articles 200 et 238 bis du CGI (code général des impôts) peuvent faire appel au mécénat. Ils répondent à divers critères de reconnaissance d’utilité publique, d’intérêt général et/ou de gestion désintéressée en fonction de leur activité (culturelle ; concourant à la mise en valeur du patrimoine artistique ; présentation au public d’œuvres dramatiques, lyriques, musicales, chorégraphiques, d’art contemporain…).

  • Au-delà de l’État, des établissements publics ou des collectivités territoriales, cette reconnaissance sera validée par un décret ou un rescrit fiscal, qui sera émis par la direction des services fiscaux dont l’organisme dépend. Un ensemble, un orchestre ou même un festival, peut bénéficier du mécénat dès lors qu’il respecte les critères d’éligibilité

 

Comprendre la loi Aillagon sur le mécénat Suite...

Quels types de mécénat ?

  • Le mécénat ne se résume pas uniquement à une donation financière. Voici les trois types de mécénat explicités dans la loi Aillagon :

  • le mécénat financier : le plus connu et le plus courant. Il repose sur un versement en numéraire par chèque, ou par virement, paiement en ligne à l’organisme (culturel, social…).

  • le mécénat en nature : le don d’un bien, d’une marchandise, d’un service. Cela concerne autant un véhicule qu’un rideau pour un théâtre ou des sièges.

  • le mécénat de compétences : il permet d’intégrer un salarié dans la vie de l’entreprise mécène pour lui apporter des compétences d’organisation, de gestion et production.

Des avantages pour tous.

Les avantages du mécénat culturel touchent autant les donateurs que l’organisme qui reçoit. On peut les classer en deux catégories : le financement et la dynamique culturelle.

 

Avantages liés au financement :

  • diversification des sources de financement pour l’organisme receveur : nouvelle répartition des risques financiers, plus sûre.

  • mise en visibilité de l’entreprise mécène sur un projet qui incarne et concrétise ses valeurs.

  • réduction d’impôt à hauteur de 60 % du versement pour les entreprises (dans la limite de 0,5 % du chiffre d’affaires hors-taxes). Selon la structure, cela peut être une réduction de l’impôt sur les sociétés ou l’impôt sur le revenu (entrepreneurs individuels).

  • réduction d’impôt à hauteur de 66 % du versement pour les particuliers, dans la limite de 20% des revenus imposables.

 

Avantages liés à la dynamique culturelle :

  • partage de compétences et de cultures entre l’organisme culturel et l’entreprise : organisation, stratégie, reporting, émergence de nouvelles méthodes et nouveaux outils.

  • élargissement de l’audience : nouveaux visiteurs, clients.

  • fidélisation du public : les contreparties (assister aux répétitions, rencontrer les artistes), créent une exigence unique très appréciée, création d’ambassadeurs pour les structures.

 

Les contreparties:

Au-delà de la réduction d’impôt, les mécènes peuvent aussi recevoir des contreparties. En échange des fonds reçus, votre organisme culturel peut faire bénéficier d’un programme de reconnaissance d’une valeur plus ou moins importante selon le don.

Les contreparties dans le monde de l'art sont nombreuses, en voici quelques exemples :

 

 - Pour l’entreprise :

  • places de spectacle, de concert, pour le comité d’entreprise ;

  • Prix préférentiels pour la locations d'oeuvres

  • espace de visibilité sur les documents de promotions (affiche, dossier de presse) ;

  • facilité d’utilisation des espaces (réception des clients et collaborateurs).

 

- Pour le particulier :

  • invitations au spectacle, au vernissage, à des soirées de présentation;

  • dîner avec les artistes ;

  • visite des coulisses ;

  • Médiation culturelle privée

  • éléments numériques exclusifs en avant-première (vidéos, infos, images) ;

  • objets dérivés (affiche, dvd du spectacle, catalogue, magnet) ;

  • remerciements sur le site internet ou documents de communication.

 

Il y a néanmoins des limites à la contrepartie puisqu’elle ne doit pas représenter plus de 25 % du don ou 65 € pour les particuliers. Au-delà de cette somme, il faudra parler de sponsoring, ce qui obéit à des règles différentes. Dans ce cas, les ressources sont soumises à la TVA pour le récipiendaire et le sponsor déclare son apport financier en tant que charges de communication.

On constate que le mécénat, plus qu’une simple aide financière, est une porte ouverte vers la fidélisation de nouveaux spectateurs dans le domaine du spectacle vivant. Il apporte une sécurité supplémentaire au financement d’un projet, ainsi qu’une richesse supplémentaire en matière d’expérience : celles de l’entreprise, du particulier et des acteurs de l’organisme culturel. Pour plus d’informations sur la loi Aillagon, consultez le texte intégral sur le site du Ministère de la Justice.

Sources: https://coulisses.orfeo.pro/loi-aillagon-mecenat/

Dons sur la feuille d'impot

Chaque année, au moment de votre déclaration annuelle de revenu, vous devez indiquer dans la case 7 UF de la déclaration n°2042 RICI le montant des versements que vous leur avez effectués. Par exemple, les dons que vous avez réalisés en 2019 devront être déclarés avec vos revenus au printemps 2020.

 

L’agrément « Entreprise solidaire d’utilité sociale » (ESUS),

qu’est-ce que c’est ?

 

L’agrément « Entreprise solidaire d’utilité sociale » dit « agrément ESUS » s’inscrit dans le cadre de la loi relative à l’Economie sociale et solidaire de 2014 ayant pour objectif de créer un écosystème favorable au développement des entreprises solidaires. Il se substitue à l’ancienne appellation « entreprise solidaire ». Cette modification vise essentiellement à clarifier le périmètre des entreprises éligibles : seules les entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS) peuvent désormais en bénéficier.

Réductions d'impôt pour les investisseurs de l'entreprise

 

L'Etat, par cet agrément, encourage les particuliers à investir au capital des entreprises solidaires à travers des réductions d'impôt. Ainsi tout citoyen acquérant des parts sociales de la SCIC agréée ESUS peut bénéficier d'une réduction de l'impôt sur le revenu valant 25% du montant investi (max 50.000€ par personne).

 

Pour les investisseurs "locaux"  participer au capital de l'Atelier d'Art de Vichy peut donc être intéressant!.

Cette action permet aussi de renforcer les fonds propres de la Société Coopérative d'Intérêt Collectif AAV et sa stabilité financière. La coopération permet donc de développer notre territoire économiquement mais également sociétalement en apportant un complément culturel et artistique à ce qui a déjà été mis en place par les différentes municipalités et structures professionnelles.

Pour bénéficier de cet agrément, nous garantissons notamment:

Attention toutefois : l'investisseur prend un risque puisque son capital ne lui est pas garanti en cas de faillite de la SCIC.

 

Vichy Ville dédiée à l'Art, aux sports et au Bien-Être...

Vichy est notre partenaire et nous aide à réaliser nos projets

Quelques vues de Vichy

Vichy Ville thermale

Vichy ville sportive

Vichy ville d'Art et de bien-être...

Tho Radia

 

L'Atelier d'Art de Vichy

des locaux historiques !

Il semblerait que le 50 rue de Venise soit un lieu consacré à la Beauté et au Bien-Être depuis de nombreuses années.

Les lieux ont hébergé, autour de 1939 les locaux administratifs de l'entreprise Tho-Radia.

L'utilisation de radium et de thorium dans les produits cosmétiques a provoqué de nombreuses polémiques!... Mais soyons soulagé, en 1937, tout est arrêté!

 

Aucune crainte quant à la contamination du site: il n'y a jamais eu de produits radio-actifs sur le site de Vichy.... Uniquement des bureaux...

 

Nous pouvons être fiers de valoriser un patrimoine historique de Vichy en ligne directe avec la volonté toujours intacte, qu'ont eu les différentes municipalités, de faire de notre ville un haut lieu de l'art de la Beauté sous toutes ses formes...

 

 

Ci-dessous un article de "La Montagne" de 2013:

 

L’entreprise vichyssoise était célèbre pour sa crème au radium

Publié le 19/10/2013

L’entreprise vichyssoise était célèbre pour sa crème au radium

Tho-Radia a notamment bâti son succès grâce à ses affiches publicitaires. © Vichy

 

 

 

Thierry Lefebvre et Cécile Raynal ont enquêté sur Tho-Radia, célèbre crème au radium dans les années trente. Son fabricant était installé à Vichy entre 1939 et 1965.

 

Qu'est-ce qui vous a conduit jusqu'à Tho-Radia ?

À l'origine, le fait que la crème contenait du radium, dans les années trente. Je suis enseignant à Paris-Diderot, je forme notamment des journalistes scientifiques. Et le co-auteur, Cécile Raynal, est pharmacien et historienne de la pharmacie. D'où notre intérêt.

 

Comment l'entreprise s'est-elle installée à Vichy ?

La société Secor a été créée à Paris, en 1932, avec des capitaux suisses. Elle a bâti son succès sur la présence de radium, en quantité infime, dans ses crèmes. Puis, en 1937, l'utilisation du radium a été interdite. D'ailleurs, y avait-il réellement du bromure de radium avant cette date, difficile à affirmer ! Courant 1939, avec le souvenir de 14-18 où les Allemands s'étaient approchés de Paris, ils ont décidé de délocaliser. Pourquoi Vichy ? Parce que c'était un haut-lieu de la mode et il y avait déjà d'autres entreprises du même secteur installées sur place.

Ils n'avaient pas prévu l'installation du gouvernement de Pétain dans la cité thermale… Ils se sont installés rue de Venise, sur les bords du Sichon. Ils ont vite eu besoin de s'agrandir et ont investi d'autres locaux, 25 avenue de Lyon, pas très loin de l'usine d'embouteillages. Quand les sociétés à capitaux juifs ont été placées sous administration provisiore, il y a eu une volonté de l'État français de vendre les parts suisses à des Français « aryens ». Ce qui a posé un gros problème diplomatique entre la France et la Suisse, qui souhaitait préserver ses intérêts. Walter Stucki (ambassadeur de Suisse à Vichy) est intervenu personnellement et le transfert a finalement traîné pour ne pas aboutir.

 

Après la guerre, qu'est devenu Tho-Radia ? Nous avons pu avoir des informations avec Pierre Corniou, l'ancien maire de Bellerive-sur-Allier (entre 1962 et 1983) décédé en 2008. Il sortait de l'école supérieure de chimie de Clermont-Ferrand et est entré dans l'entreprise en 1948. La Secor est alors reprise en mains par Alfred Mulvidson. Il travaille avec Alexis Moussalli, pharmacien qui avait créé la crème Tho-Radia. Les affaires marchent bien au début des années 1950, jusqu'en 1955. Moussalli meurt et à partir de là la société décline. Ses produits, qui n'étaient vendus qu'en pharmacie, sont à présent vendus dans les parfumeries ce qui va faire baisser les ventes. Il y a une liquidation judiciaire, les locaux de la rue Venise sont vendus et l'entreprise est reprise, en 1962, par le laboratoire Lafarge, très connu à l'époque (Pulmoll, Quintonine). En 1965, l'activité est délocalisée à Châteauroux, puis il n'y a plus de traces de Tho-Radia après 1968.

 

Au plus fort l'entreprise a compté 80 à 90 employés.

 

Les métamorphoses de Tho-Radia : Paris - Vichy, par Thierry Lefebvre et Cécile Raynal, éditions Glyphe. Les auteurs espèrent faire une conférence sur le sujet à Vichy prochainement.

"Le mystère Tho-Radia" par Thierry Lefebvre, Cécile Raynal extrait de "La Revue du praticien"

 

L'Atelier d'Art de Vichy tente de mettre l'art à la portée du plus grand nombre. Nous pensons aussi que la culture est une force! Faire en sorte que des structures comme la nôtre existent, c'est prouver que la culture est un besoin pour faire de notre territoire un accueil pour l'esprit et le développement du bien-être et du bien vivre.

Vichy est une ville qui sait célébrer le sport autant que la culture! La beauté de ses bâtiments, de ses parcs Fait de cette ville un endroit agréable pour y vivre, y passer quelques vacances ou s'adonner à une culture de qualité...

Entre sport et culture... Nous avons choisi Vichy!

Vichy, ville thermale, ville d'eau! Ville de Culture.....

C'est une certitude!

 Atelier d'art de Vichy    50 rue de Venise 3200 Vichy    

© 2017 par AAV

unesco__image.php.jpg
  • Wix Facebook page